Comment combattre la peur du risque, de la perte et des regrets dans les investissements boursiers

control del risc wealth mangement banca privada

Comme nous l'avons vu dans des articles précédents, l'aversion aux risques, aux pertes et aux regrets fait de l'investissement en bourse une activité inhabituelle. Les actions présentent une telle volatilité et les options sont si nombreuses que le risque de perdre à court terme ou de ne pas profiter des bonnes opportunités est élevé. La meilleure façon de nous préparer consiste donc à savoir d'emblée que notre carrière d'investisseur en bourse va se heurter à de nombreux obstacles.

Il y a deux aspects fondamentaux à toujours garder en tête. Nous devons tout d'abord nous connaître réellement : la façon dont nous réagissons aux pertes temporaires, dont nous séparons l'activité d'investissement pure et une activité qui affecte notre ego, dont nous analysons objectivement les informations dont nous disposons, etc. Ensuite, nous devons considérer ce qui est réellement important : le résultat global à long terme.

destacat 1 fr

Pour améliorer la connaissance de soi, je vous invite à faire les réflexions suivantes...

  • Pensez-vous être un bon investisseur en ne vendant pas une action qui vous fait perdre de l'argent ?
  • Conservez-vous des actions dans votre portefeuille de peur de les vendre juste au moment où leur prix augmente ?
  • Préférez-vous investir dans des actions qui ne présentent pas une volatilité historique trop élevée ?
  • Lorsque vous avez acheté une action, ignorez-vous les nouvelles concernant l'entreprise et les recommandations défavorables à cette action ?
  • Lorsque vous avez réalisé une plus-value rapide, voulez-vous vendre le plus tôt possible ?
  • Aimez-vous acheter davantage d'actions à mesure que le prix baisse pour obtenir la moyenne à la baisse du prix d'achat ?
  • Votre portefeuille contient-il des actions qui ont perdu une grande partie de leur valeur et pour lesquelles vous ne suivez plus ni les résultats ni l'actualité de l'entreprise ?
  • Êtes-vous réticent à lire les nouvelles sur une société après avoir acheté ses actions ? Faites-vous de même pour les titres que vous avez été sur le point d'acheter, mais que vous n'avez finalement pas acquis ?

Si vous avez répondu de manière affirmative à la plupart de ces questions, vous êtes trop conditionné par la peur de la perte, du risque et du regret. Mais ne vous inquiétez pas, c'est le cas de la grande majorité des investisseurs, et il suffit de suivre une série de recommandations pour en atténuer grandement les effets

Pour commencer, concentrez-vous sur la perspective d'engranger des bénéfices plutôt que de subir pertes, car c'est le seul critère qui importe à l'investisseur efficace. Par conséquent, n'oubliez pas que votre objectif n'est pas de ne pas perdre d'argent lors d'une transaction, mais plutôt d'obtenir le meilleur résultat global.

Le fait de disposer des conseils d'un professionnel indépendant qualifié constitue un facteur clé en la matière. Cette personne nous aide à prendre de la distance par rapport à ces émotions qui nous jouent de mauvais tours et nous procure une point de vue supplémentaire et objectif pour prendre des décisions correctes.

N'oubliez jamais qu'il y a un coût d'opportunité à conserver les valeurs qui vous font subir des pertes. Cet argent qui est bloqué dans des actions qui ne cessent de baisser ne vous permet pas de réaliser d'autres investissements. Il est vrai qu'au fil du temps, une position peut retrouver un équilibre, mais il faut accepter certaines conséquences : une absence de rendement au niveau des autres investissements que vous auriez pu faire avec cet argent paralysé.

destacat 2 fr

Notez soigneusement les résultats des titres que vous conservez dans votre portefeuille, l'évolution ultérieure de ceux que vous avez réussi à vendre et le comportement de ceux que vous auriez voulu acheter si vous aviez eu suffisamment de liquidités. Vous bénéficierez ainsi d'une perspective plus large pour savoir si la décision d'investir et de désinvestir était la bonne.

La prudence est une bonne chose en matière d'investissement, mais un excès de zèle lorsqu'il s'agit de prendre des risques et la peur des pertes et des regrets peuvent nous faire prendre beaucoup de mauvaises décisions.