Commentaire sur les marchés 20/05/20: À la recherche du bon chemin

Mercats covid coronavirus wealth management banco andorra

La volatilité des marchés persiste et toute nouvelle / excuse est bonne pour provoquer de forts mouvements vers un côté ou vers l'autre. Lundi, nous avons eu des résultats prometteurs dans les essais cliniques menés par Moderna dans la course pour obtenir un vaccin contre COVID-19. Hier, des experts dans le domaine ont réfuté les résultats du médicament expérimental ARNm-1273. Parallèlement, Moderna procédera à une augmentation de capital d'une valeur de 1,34 milliard de dollars, soit 5,45% de son capital. Les nouvelles actions se vendront 76 $ et l’opération se fermerai demain, 21 Mai.

En ce qui concerne la comparution devant le comité sénatorial des banques du secrétaire du Trésor et du président de la Réserve fédérale, en plus du ton amer de certaines questions des sénateurs démocrates, on souhaite assouplir certains programmes d'aide, comme par exemple le Paycheck Protection Program qui accorde des prêts aux petites entreprises. La flexibilité serait d'allonger la maturité de ces prêts à court terme. À la suite de toutes ces injections de liquidités dans le système, le Trésor américain émettra aujourd'hui une nouvelle référence de dette sur 20 ans d'un montant de 20 milliards de dollars. La dette américaine s'élève à 25 billions de dollars, soit 15% de plus que la dette accumulée il y a un an. Au cours de la période de Mai à Juillet, le Trésor augmentera le volume de ses émissions dans les tranches à 7, 10, 20 et 30 ans. L'émission d'aujourd'hui devrait être bien accueillie par les investisseurs. Aujourd'hui, près des deux tiers de la dette américaine sont entre les mains des investisseurs nationaux, tandis que le Japon et la Chine sont les principaux créanciers étrangers avec respectivement 1,27 et 1,08 billion de dollars à la fin Mars.

 

La récupération se fait attendre.

Au niveau micro, les nouvelles négatives proviennent de celles de la macro-économie. Fondamentalement, la reprise ne se fera pas aussi tôt ni avec autant d'intensité que nous le souhaiterions tous. Ainsi, dans ce scénario, les sociétés Stoxx 600 continuent de baisser leurs estimations de bénéfices pour l'ensemble de l'année. Ce qui provoque une augmentation des multiples après la course connue depuis les plus bas de Mars dernier. Pour les deuxième, troisième et quatrième trimestres de cette année, les bénéfices devraient chuter respectivement de 48,4%, 35,3% et 16,5%. Toutes les chutes sont basées sur la même période de l'année précédente. Seule une reprise des bénéfices est attendue à partir du premier trimestre 2021. Dans cet environnement, les entreprises travaillent dur pour atténuer les effets du ralentissement économique. Aujourd'hui, Rolls Royce a annoncé qu'elle renoncera à 9 000 de ses 52 000 travailleurs en raison de la baisse de la demande pour ses moteurs d'aviation. La division de l'aviation civile représente la moitié des ventes de l'entreprise. Avec cette mesure et d'autres, ils espèrent économiser 1,3 milliard de livres sterling par an.