Commentaire sur les marchés 22/05/20: Les vieux fantômes sont de retour

mercats financers coronavirus

Certaines restrictions sont levées, d’autres persistent. Les citoyens ont cessé d’applaudir, se manifestent partout pour montrer leur mécontentement face au désir de revenir à la normalité. Alors que la classe politique a déjà retrouvé sa normalité. En Espagne, la prolongation de 15 jours de l’état d’alarme a conduit à une fissure au sein du gouvernement, et n’oublions pas qu’une nouvelle prolongation sera demandée dans les 15 jours qui viennent et faudra-t-il voir avec quels soutiens pouuront ils la tirer en avant. En Chine, la réouverture des réunions du Parlement a pris fin avec l’élimination de l’objectif de croissance du PIB pour l’année en cours. Pour contrer la faiblesse de l’économie issue du COVID-19, le déficit public augmentera ce 2020 jusqu’à 3,6% du PIB contre le 2,8% de l’année 2019. L’économie chinoise devrait croitre à un taux de l’ordre de 2% à 3%, loin du 6,1% l’an dernier. Le budget de la défense augmentera de 6,6 %, le taux le plus bas en trois décennies, jusqu’à 178 000 millions. Plus important encore, la proposition d’appliquer la Loi sur la sécurité nationale chinoise à la ville semi-autonome de Macao et de Hong Kong. Les manifestants pro-démocratiques de cette dernière, se préparent déjà à une nouvelle vague de protestations par l’ingérence chinoise. Cette loi peut railler le pôle financier qu’est Hong Kong, car elle pourrait limiter les droits et libertés, le Hang Seng dans la matinée notait 5,6%. Contre l’ingérence chinoise, la réponse du président Trump sous forme de menace. La Boîte des tonerres est ouverte et nous revenons à il y a deux ans, lorsque les hostilités commerciales ont entraîné un ralentissement mondial de l’économie. La campagne présidentielle peut être bien plus longue pour les investisseurs. Après le rallye post chutes, les marchés cherchent un catalyseur qui puisse marquer une direction.

Les principales incertitudes aujourd’hui sont :

- Absence de vaccin

- Augmentation des tensions commerciales

- Récupération des bénéficiaires dilatés en temps 1T21

En ce qui concerne la semaine prochaine, notre attention sera attirée par les suivants  évennements :

Europe: Index IFO (maig) i GFK (Juin) en Allemagne, Inflation préliminaire (Mai) Eurozone et par pays, 1T20 France.

États-Unis : lundi 25 est célébré le Memorial Day, la confiance des consommateurs (Mai), révision du PIB du 1T20, ordres de bien non-péripilles (Avril), les pétitions hebdomadaires de subvention au chômage, les ventes de logements neufs (Avril).

Nous finissons comme tous les vendredis, avec une recommandation cinématographique que nous avons déjà glissé il ya des semaines, non pas parce qu’il était bon ou mauvais, celà dépend des goûts. Mais parce que celà impliquerait de nombreuses semaines de restrictions. C’est le tour aujourd’hui pour : 9 semaines et demie. Du réalisateur britannique Adrian Lyne et mettant en vedette une jeune Kim Bassinger et un Mickey Rourke maintenant méconnaissable. S’ll pleut, sortez couverts.

Suivez bien!